Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Concert

    Quand donc la technocratie européenne reprochera-t-elle avec autant de véhémence aux Etats-Unis leur endettement et leur corruption qu'elle le fait - manifestement avec haine - à l'endroit de la Grèce ?

    Mais il est tellement plus facile - et surtout moins dangereux - de taper sur les plus faibles.

    Concert.

     

  • Non-violence...

    Ici.

  • La Grèce, elle est à nous !

    grece.jpg

    (Capture de Banzaï, 1983)

  • Marry and reproduce...

    16jmvbo.gif

    (chargement un peu long, peut-être...)

  • Star Wars, Mind Wars

    Parce qu'il n'y a pas assez de vraies guerres sur notre petite planète.

    Il faut en plus aller en exporter dans l'Espace.

     

  • À Zanzibar.

    A Zanzibar.jpg

  • Grèce: 1 étudiant sur 3 sous-alimenté.

    Source.

    Puisqu'ils sont endettés, qu'ils crèvent. Merci à cette Europe.

    De toute façon, quand on est pauvre, on n'a pas besoin de faire des études.

    On a juste à aller faire le larbin chez les (un peu) plus riches (que soi).

     

  • Grèce : vol de banques.

    Oui, pas des cambriolages, pas des braquages approximatifs et risqués par des bandits façon Westlake.

    Mais on vient de voler plusieurs banques Grecques.

    Je cite :

    “[...] Le prix de l’acquisition pour l’ensemble des quatre banques a été terriblement modique. La valeur de la Banque Nationale de Grèce a été évaluée à 71 millions d’euros, c’est pour dire... autant qu’un grand building lui appartenant, tandis que ses capitaux propres s’élèvent à plus de 6,5 milliards et que sa valeur en bourse avoisine le 1,3 milliard. Lors de la mise en vente de ses actions... la valeur de cette banque a été donc dépréciée de 99%. La valeur de la Banque du Pirée quant à elle, a été fixée à 18,3 millions Euros, pourtant, ses capitaux propres s’élèvent à 6,6 milliards d’euros (dévaluation donc de 99,7%). L'Alpha-Bank, un établissent d’une valeur fixée à 510 millions et aux capitaux propres qui s’élèvent à 6,9 milliards, (93% de dépréciation,) avait une valeur en bourse de 779 millions d’euros. Eurobank enfin, a été évalué à 147 millions, une banque aux capitaux propres de 4,6 milliards d’euros, la dépréciation ici est de 99% (valeur en bourse de 353 millions) [...]”.

    >>> Plus, ici.