Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Cantal : plus d'eau dans le pays vert ?

Il n'a pas arrêté de pleuvoir l'hiver et le printemps dernier sur le Cantal.

Où est passée l'eau pour que l'on soit déjà en sécheresse ?

Elle est partie parce que les agriculteurs, sur instructions des agronomes, DRAINENT leurs sols pour faire passer leur matériel... qui lui-même en plus tasse ces mêmes sols.

L'eau est à peine tombée qu'elle file à la rivière.

Si seulement ils utilisaient des techniques agronomiques un peu plus intelligentes qui conduiraient à la création et à l'entretien de l'HUMUS, capable de fixer l'eau, de désaltérer les plantes, puis de permettre à l'eau de percoler tranquillement vers les nappes phréatiques... et d'alimenter ainsi les sources, y compris par temps très sec.

Les techniques agronomiques "modernes" sont en train de DETRUIRE NOS SOLS AGRICOLES parce qu'elles sont, en plus de leur simplisme, incapables de s'adapter au réchauffement climatique.

Nos sols agricoles sont notre nourriture. On dirait presque qu'il faut le rappeler, tant l'aveuglement technologique fait qu'on en est à croire qu'il suffit d'un peu de N-P-K, de quelques intrants et autres semences tripotées génétiquement pour régler les problèmes agricoles.

Et ce ne sont pas les agriculteurs qui sont les plus responsables, mais les scientifiques qui cherchent d'abord à augmenter la productivité plutôt que la durabilité du modèle techno-agronomique. Il faut dire que la science agricole est bien plus contrôlée par des objectifs commerciaux, voire financiers que par l'intelligence.


Commentaires

  • Il est rare qu'un problème devienne solution .
    Les écoles d'agronomie sont en grande partie responsable c'est vrai mais il y a aussi le facteur humain .
    J'ai croisé pas mal de fermiers dans ma vie , il y en a qui ont l'intelligence du travail avec la nature et non contre elle ( même sans être en bio ) , puis un bon nombre qui sont toujours au " qui aura le plus gros tracteur et qui pissera le plus loin " , ce qu'on pourrait appeler la con pètation .

    Puis il y a aussi l'inverse , l'autre jour en voyant un docu sur une école d'agronomie en Amérique du sud , un des intervenants était tout fier d'expliquer au journaliste qu'en récupérant les déjections des bovins on pouvait fertiliser la terre .... en bref , découverte du fumier (?) , drôle de monde .

  • Je ne résiste pas à reprendre ici un article du Canard que j'ai quelque part sur mon site :
    BEURRE L'Institut national de la recherche agronomique (Inra) a enfin mis au point la recette du bon beurre. La nouvelle, révélée par "Ouest France" le 30 avril dernier, est passée inaperçue. Pourtant on ne peut que battre des mains devant la trouvaille. Le beurre que l'Inra a fabriqué dans sa ferme expérimentale de Saint-Gilles (Ille-et-Vilaine) est en effet plus facile à tartiner, plus fondant en bouche et meilleur pour la santé. Le secret de la recette ? Il suffit d'augmenter la part d'herbe dans la ration des vaches. Et de diminuer celle du maïs d'ensilage. Et l'Inra d'expliquer: plus les vaches mangent de l'herbe, plus on améliore la qualité nutritionnelle du lait, et donc du beurre. Inouï, non? Là-dessus, l'industrie laitière fait valoir que ça coûte trop cher. Et qu'entre le beurre et l'argent du beurre, elle a choisi...
    Source: rubrique Conflits de Canard
    Canard Enchaîné 6 juillet 2005

    Je crains que les fermiers ne soient une espèce en voie de disparition... quoiqu'on ne sache jamais...
    Aujourd'hui, le savoir est pris en charge par l'Inra et les Chambre d'agriculture... même si le petit monde des écolos à la con s'agite de mieux en mieux...! ;)

  • Fermier est un mot que j'utilise par habitude , c'est plus court que responsable d'exploitation agricole , tout comme j'étais bûcheron et pas entrepreneur de travaux forestiers .
    Pour le monde écolo , ça dépend de qui on parle , j'essaie de vivre de la manière la moins nuisible possible à l'environnement .

Les commentaires sont fermés.