Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses

  • Quelques idées

    Pin it!

    Toujours pas de taxes sur les machines... Il faut dire que les propriétaires et actionnaires ne sauraient accepter qu'après s'être débarrassé des humains toujours trop chers, on leur faisait payer pour les machines.

    Quand aux différences entre niveaux de vie, qui est un argument utilisé pour faire taire les protestataires sur l'air de "voyez comme c'est pire ailleurs alors couchez-vous"... Si tu ne regardes que ce qui est pire, tu ne fais plus rien, puisqu'on trouve toujours pire ailleurs. Les ouvriers-esclaves chinois payé 5$ par jour devraient être heureux, puisqu'il y a des cambodgiens (ou pakistanais ou autres) qui sont à 1$.

    etc.

  • Libéralisme, libertés

    Pin it!

    Quand riches et pauvres sont pareillement libres, les riches le sont beaucoup plus.

  • Théorie et pratique.

    Pin it!

    Il y a ce dicton, provenant probablement d'Albert Einstein :

    La theorie c'est quand on sait tout, mais que rien ne fonctionne.
    La pratique c'est quand tout fonctionne, mais que personne ne sait pourquoi.

    Pourquoi ?

    Parce que le savoir n'est pas forcément relié à la possibilité d'intervention.

    Le lien Savoir=Pouvoir n'est pas du tout automatique.

    Savoir qu'il y a eu un big bang n'a aucun rapport avec les capacités humaines à contrôler l'Univers.

    Faire quelque chose parce que cela un effet connu peut être simplement une répétition (stupide) d'une action "qu'on a toujours fait"...

    Notre savoir sur le monde, qui s'approfondit toujours plus avec l'avancement de la Science, implique un accroissement de la complexité du modèle que nous créons de la réalité. Plus le modèle est "complexe" (en fait parce qu'il correspond toujours plus précisément à cette réalité) et plus les relations deviennent touffues, les conditions d'existences des phénomènes plus nombreuses, etc.

    En conséquence, il me semble que plus on sait, et moins on peut agir, rendant ainsi particulièrement moderne l'idée d'inaction des philosophies orientales.

    Sans oublier que l'inaction est le meilleur moyen de limiter sa pollution... ;-)

  • La science a trois ennemis: la religion, le capitalisme et l'hubris.

    Pin it!

    La religion veut détruire la science, qui remet en question ses fondements mêmes.

    Le capitalisme corrompt la science en en faisant un simple outil d'accroissement des richesses, sous-estimant sa puissance.

    L'hubris, ce sont les humains qui se croient plus malins qu'ils ne le sont vraiment, et qui parfois (souvent!) jouent avec leurs micro-savoirs partiels comme s'il s'agissait d'un Savoir Absolu.

    La science et la techniques sont des instruments plus puissants et plus dangereux qu'on ne le pense souvent, en général parce qu'on défend des intérêts à courte vue.

  • Chasser le binaire

    Pin it!

    Si vous attendez d'être à 100% d'accord avec quelqu'un pour en faire un.e ami.e, vous finirez 100% solitaire.

    Comme moi !

    ;-))))

  • Tout au privé = privés de tout !

    Pin it!

    Slogan vu ici !

  • Comprendre, agir...

    Pin it!

    Nous avons une certaine tendance à penser qu'il suffit de mieux comprendre pour mieux agir.

    Il suffirait d'un peu plus de science pour régler les problèmes.

    Les choses ne sont pas aussi simples.

    Par exemple, on peut comprendre un système, mais ne rien pouvoir y faire, non pas par une "incompétence" mais par le fait que l'on n'est pas sur le même plan.

    Comprendre (''hypothéser'') la création des galaxies n'a évidemment aucun effet sur nos capacités à intervenir sur celles-ci.

    Le savoir est une chose, la capacité d'utiliser ce savoir une autre.

    C'est évident bien sûr...

    Voir plus, ici...

  • Ce que 'réformes' veut dire pour Macron et les banksters

    Pin it!

    "Réformer", pour Macron et ses amis banksters et propriétaires,

    c'est détruire toute organisation collective sans but lucratif,

    afin de faire assurer les services par des gens qui entendent,

    grâce aux marges bénéficiaires qu'ils vont en retirer,

    devenir encore plus riches qu'ils ne le sont déjà.

  • Logique et intelligence

    Pin it!

    La logique est partout, même là où on pense qu’elle n’est pas.

    La logique, c’est autre chose que le rationnel ou la raison.

    ‘’La logique’’ consiste ici en un ensemble de principes (plus ou moins simples) qui représentent des relations entre des objets, des faits, des idées, des événements, voire même d’autres principes logiques (notion de « récursivité »). La plupart de ces principes de base sont de type binaire. Telle chose existe/n’existe pas. Telle affirmation est vraie/n’est pas vraie. Tel jugement est juste/injuste.

    Si par exemple vous considérez qu’il existe des ‘’puissances’’ invisibles qui dirigent le monde, vous allez avoir un ensemble de principes qui vont justifier ce pré-supposé de base (un autre principe).

    Ainsi, toute personne qui défend la même idée que vous a (forcément) raison, et les autres (automatiquement) tort. Toute idée qui prend en compte vos principes est (forcément) bonne, mais tout individu qui ne pense pas comme vous ne mérite pas de vivre… etc. La structure logique est extrêmement puissante parce qu’elle induit des comportements, des réactions face à la réalité. Ce n’est pas juste des trucs d’intello, même si tout cela se passe dans la pensée, la réflexion (plus ou moins développée).

    Cette ‘’structure logique’’ est une construction mentale qui forme un tout relativement cohérent parce que chaque élément justifie les autres, le tout, et réciproquement.

    On peut déceler ’’l’intelligence’’ (ou ses limitation) dans la manière dont est traité un élément de la réalité (ou de la logique) qui semble remettre en question les principes de la structure globale.

    Diverses questions peuvent se poser, dont l’accumulation et la manière d’y répondre sont proportionnelles à ‘’l’intelligence’’ :

    - Quel degré de validité donne-je à ma ‘’structure logique’’ (Ai-je la Foi absolue, ou suis-je capable de revoir mes principes)

    - Puis-je évaluer la validité d’un élément perturbateur de ma structure (aussi objectivement que possible) ?

    Il est probable que nous ne puissions pas vivre sans un minimum de structure logique, laquelle est créée à partir de nos expériences (y compris non verbales comme les émotions), nos connaissances, notre imaginaire. Elle est une construction abstraite émergeant naturellement du fonctionnement même de notre système nerveux qui lui-même ne cesse de mettre en relations ce que nous vivons, imaginons, rêvons, etc.

    Il me semble que parmi les sources de ‘’pulsions’’ des êtres humains, ces structures logiques sont autrement plus puissantes que les affects, très à la mode de nos jours. Les affects existent bien, mais ils ne sont qu’une partie du problème. La structure de la pensée et sa cohérence logique sont un élément fondamental qui a tendance, si on ne les considère pas sérieusement, à mettre en danger notre intelligence, laquelle consiste à

    - mieux comprendre une situation (c’est-à-dire les relations entre les objets spécifiques)

    - en conséquence, être capable de ‘mieux’ réagir à cette situation.

    Pour cela, il faut accepter que ce que l’on sait (ou pense savoir) n’est pas une Vérité Absolue, que notre structure logique personnelle puisse avoir des ‘’trous’’.

    Dans l’intérêt de l’#IntelligenceHumaine, Il faut accepter que les idées que l’on se fait de la réalité ne sont pas cette réalité, mais juste des simplifications plus ou moins représentatives de processus souvent beaucoup plus complexes.