Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses

  • Libertés pour tout le monde !

    J'avais posté ce p'tit message sur la page de "Si tu écoutes j'annule tout" lors de l'émission avec Renan Luce du 9.3.2016. (Tous les commentaires sur le site d'Inter ont été virés suite à son changement de gueule. Vive Internet, et vive le Service Public.). Le message:

    Ah, mais vous nagez encor' dans l'erreur la plus sombre. Parce qu'il n'y a pas d'alternative à ce qu'advienne le Paradis Capitaliste du Divin Marché Global Libre et non faussé ! Comprenez enfin ce que Mr Seux, entre autres, le brave homme, vous explique sans fin: Nous arrivons à la Liberté Totale, à la Liberté du Renard Libre, de la Poule Libre dans le Poulailler Libre où, en toute Liberté, ils vont discuter du repas du soir. Evidemment, il faut plus pour convaincre les poules que de simples chroniques, fussent-elles très stimulantes. Il faut des intermédiaires pour les calmer avant l'apéro. Les Renards ont donc mis de leur côté... les coqs, libres eux aussi mais dont la menace des crocs les ont vite rendus encore plus libres. C'est donc avec une grande bonne foi qu'aux aussi ont fini par comprendre qu'il n'y avait pas d'alternative. Ils s'emploient ainsi, les traitres, à convaincre les poulettes... Mais la révolte gronde et il se pourrait que l'organisation de toutes les poulettes n'en arrive à mettre à bas ce système dont cette liberté tant vantée à tout bout de champ n'est qu'une façade derrière laquelle sont postés les renards. Libres.

     

  • Le supporter, cible idéale

    Et oui, en ces temps de compétition de balle au pied, il faut rappeler que le supporter est bien une cible parfaite.

    D'abord, il est passif. C'est très important, la passivité. Il ne peut rien faire que de gober ce que la télévision, le téléphone "smart" voire le terrain véritable du stade envoient. Il ne décide de rien d'autre que d'appuyer sur marche avant que ça commence, puis sur arrêt quand c'est fini.

    Ensuite, il défend la compétition. Indispensable de nos jours. Il veut que "son" équipe gagne sur les autres, bien sûr.

    Et enfin, il consomme. Important aussi. Il change de télé... il bouffe et boit pleins de trucs. Il va au match, parfois il casse quelque vitrine, ce qui ravit les vitriers bien sûr.

    Passif, compétitionneur, consommateur. La triade gagnante en régime capitaliste.

     

  • Défendre les vaches...

    ...c'est défendre la raison contre la folie industrielle.

    > Défendre les vaches contre la barbarie humaine

    Défendre les humains, aussi. Ceux qui n'ont pas spécialement le choix que de vivre dans un monde hystérique, parfois entre violences ménagères et violences sociales.

    Ce serait bien excessif de dire "Ne fais pas aux vaches ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse"... L'un mange l'autre, et pas l'inverse, mais cela ne justifie en rien la barbarie des mauvais traitements, fût-elle dissimulée derrière la technologie la plus... technologique.

     

  • Le capitalisme n'a pas besoin de démocratie

    Hong Kong - Concert annulé : Lancôme accusé de céder à la pression chinoise

    Le "marché" n'a pas de problèmes avec les dictatures, pour autant qu' "il" puisse s'activer à acheter-vendre ses bidules.

    N'oublions jamais que les propagateurs du paradis capitaliste (dont la Chine est une variante très moderne avec sa dictature politique et son ouverture économique) ont beaucoup apprécié la dictature de Pinochet au Chili...

     

  • Les valeurs du sport

    Les matches de l'euro2016 sont diffusés en exclusivité par une chaîne... payante.

    Mais virez-moi ces mecs qui cachent la pub !

    euro2016.jpg

     

     

  • De la concurrence "libre" et "non faussée" (rappel)

    Elle ne peut être libre, puisqu'imposée.

    Elle ne peut être non faussée: il suffit d'être le plus riche.

    Technocrates décervelés.

    Corruption systémique.

     

  • Mort d'un boxeur

    - "Sans la boxe, qui casserait la gueule aux boxeurs ?" (Maître Desproges)

    - La Camarde.

     

  • Pantoufles "Made in PRC"

    Médiapart, 25 mai 2016 : Le directeur du Trésor Bruno Bézard rejoint un fonds d'investissements chinois, Cathay Capital ( ICI )

    Il y a deux ans, dans les Echos et à propos du même personnage : A cinquante et un ans, cet inspecteur des finances dévoué corps et âme au service public s'apprête à prendre la prestigieuse et très convoitée Direction du Trésor. ( ICI )