Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les maladies "génétiques"

Le génome n'est ni une "boite noire" ni un coffre-fort. Nous héritons à notre naissance d'un morceau du génome de chacun de nos parents, reconstitué à la suite d'une opération biochimique plutôt délicate, la méiose, au cours de laquelle bien des choses peuvent advenir pour perturber le "coffre-fort" dès sa fabrication.

icilleurs_les-maladies-genetiques-6076458.jpgLe génome résulte très très probablement (!) de millénaires d'évolution, d'adaptations diverses... millénaires pendant lesquels aucun des produits artificiels - créés par les humains - n'ont existé. Cette évolution, ces adaptations se sont faites sans ces produits, qui pour beaucoup s'attaquent aujourd'hui à l'organisme, que ce soit lors de la méiose que tout au long de la vie des individus. Et contre ça, notre organisme a des réponses limitées, quoique peut-être plus puissantes que certains ne le voudraient (effets placebo/nocebo, etc.)

Vous pouvez déduire vous-même à partir de ces éléments la validité de l'expression "maladie génétique".

Dès qu'il y a activité/réponse biologique (à un événement externe), il y a du génome quelque part, tout simplement pour que l'organisme soit organisé pour pouvoir répondre. La réponse à un événement non prévu ne peut qu'être moins bien adapté que lorsque l'événement est "connu" (plus ou moins "enregistré" dans le génome).

L'expression "maladie génétique" peut s'appliquer à un degré divers à toute maladie. Et quand on ne sait pas, on dit que c'est génétique. C'est pratique: ça rend le malade seul "responsable" de sa maladie : C'est votre génome qui ne va pas mon vieux !

Cette notion a d'autres usages:

- Elle donne l'impression d'avoir Une Cause bien précise. L'humain aime ça, les causes précises et simples. ça rassure. En "réalité", nous sommes la plupart du temps dans une (succession de)/(corrélation entre) causes&effets de type systémique qui ne paraît complexe que parce que nous ne nous sommes pas donnés les outils pour l'évaluer.

- Elle donne du travail aux généticiens sans coûter le leur aux chimistes qui peuvent continuer à produire des tas de composés tous plus utiles les uns que les autres.

 

La critique raisonnée de la techno-science doit être proportionnelle à sa puissance.

Écrire un commentaire

Optionnel