Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Du "populisme" au "fascisme", la pente aussi logique que fatale...

Le "populisme" c'est donner des réponses simples (et rassurantes) aux problèmes de la vie.

Et ces réponses sont d'autant plus rassurantes qu'elles sont simples. Le compliqué, c'est embêtant, on ne sait pas comment l'attraper, surtout lorsqu'on n'est pas éduqué pour ça.

Ce populisme donne donc un cadre logique facile, que tout le monde comprend.

 

Le "fascisme" poursuit la logique en fournissant des coupables eux aussi simples et accessibles à ces difficultés.

Non seulement la cause de vos problèmes est simple, mais en plus c'est votre voisin qui est responsable.

Vous pouvez (avoir l'illusion d')agir contre vos problèmes en lui cassant la gueule à dix contre un.

 

Rassuré et défoulé. Que demander de plus... sauf qu'évidemment tout cela n'est qu'illusions (populistes) et meurtres (fascistes).

 

Écrire un commentaire

Optionnel