Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les limites du "carpe diem"

Pin it!

C'est une philosophie attirante. Ne plus penser, juste vivre l'instant. C'est aussi une fuite, une manière de refuser d'utiliser ces "outils" que sont la mémoire et l'imagination, lesquelles ont pourtant leur intérêt.

Le présent : "Profite de l'instant présent." C'est une philosophie mais surtout un état psycho-physiologique réel. Nous sommes conscient de cet instant, aussi unique dans le temps que dans l'espace. Le présent, tout le monde le vit au même moment, mais pas au même endroit. Passé et futur n'existent que par relation avec le présent. Les échos du passé, les plans sur le futur. Or les relations entre événements sont aussi importantes que les événements eux-mêmes.

Le passé : Pourquoi nous priver de notre mémoire, qui de toute façon nous est "fournie" ?

Le futur : pourquoi se priver de notre imagination qui elle aussi fait partie des capacités naturelles de notre système nerveux ?

L'important est plutôt de ne pas se laisser contrôler par l'une ou l'autre de ces tentations simplistes.

L'important est d'utiliser tous ces "outils" sans se blesser.

Connaître les limites de la mémoire (elle ne change pas le passé, ce qui n'empêche pas d'en découvrir de nouveaux aspects à l'occasion...)

Connaître les limites de l'imagination (elle peut partir en vrille)

Connaître les limites du "carpe diem" : c'est un état sans savoir et sans imagination.

Enfin, je dis ça...

equilibre.jpg

 

Écrire un commentaire

Optionnel