Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La France aide la Libye à contrôler son Internet. Bravo.

    Sur le blog de Guy Birenbaum: Cette technologie française qui flique le Web libyien.

    Et, en prime, un joli dessin de Large... 

  • Emirs contre révolutions...

    Les Révolutionnaires des pays Arabes devraient se méfier.

    Bien sûr, il y a l'occident, avec les Etats-Unis qui soutiennent Bahrein par exemple.

    Mais on peut aussi compter sur tous les émirs du coin qui, sentant le vent du boulet, vont très probablement tenter de saboter les révolutions chez les autres.

    Et en plus ils sont très TRES riches.

    Pendant ce temps, une poignée de crétins regardent le mariage britannique en rêvant au prince charmant.

    Quels cons.

     

     

  • Moins cher, mais à quel prix ?

    Question qui tue.

    Tout le monde veut tout, et pas cher en plus. Les cons.

    De la ménagère qui fait ses courses au pdg qui cherche une filière de fabrication.

    Il est facile de protester contre les délocalisations, et je le fais aussi bien.

    Mais dans le même temps je cherche à trouver le kilo de patates le moins cher possible. (ce qui est faux, mais c'est pour la démonstration...)

    Conséquences:

    Transfert des capacités de production LOGIQUEMENT vers des pays pas chers...

    Chomage chez "les riches"... ou plus exactement chez les moins riches des pays "riches." Ils seront TOUJOURS trop chers par rapport à l'indonésien au bol de riz par jour.

    Conditions de travail à la Zola chez les pauvres des pays "pauvres". Pire: grace à la "mondialisation," s'ils renâclent, on ferme et on va voir ailleurs.

    Ce sont les intermédiaires (et les actionnaires les plus gros) qui gagnent vraiment. Ce sont eux qui profitent du système, et qui permettent aux propagandistes de l'idéologie du Saint Marché de nous dire que, au fond, ça marche pas si mal.

    Et parmi les bénéficiaires, il y a les banquiers, évidemment. Trop gros pour couler, ils nous tiennent par les bollocks.

    Quand la mer monte, tout le monde monte avec... sauf ceux qui sont sur la plage.

  • Expatriés.

    Entendu dans le poste ce matin. Plus de 600.000 expatriés libyens et tunisiens se sont dirigés, non pas vers l'Europe, mais vers les pays voisins, où ils sont reçus souvent chez les locaux...

    Nous, on en a combien: 30.000? 40.000? Sur 400 millions d'Européen! C'est peanuts, mais l'extrême-droite qui gouverne la France et l'Italie ne peut agit que stupidement. Conduite par une MINORITE populaire de peureux et d'ignares dans l'espoir de pomper ses voies, cette clique ne peut rien résoudre.

     

  • Pollution radioactive: y'a pas que chez les étrangers...

    Le France, grand pays bien connu sur la planète, n'a pas à rougir face aux réussites soviétiques et japonaises. Elle aussi a sa pollution radioactive. Non mais.

  • Des Sherlock Holmes introuvables !

    Ami(e) fan de Sherlock Holmes, réjpuis-toi. Gràce à ce billet tu vas peut-être découvrir quelque chose !

    D'abord: Sherlock en version soviétique, en vostfr, et absolument introuvable ailleurs:

    - Permier épisode

    - Deuxième épisode. (reste branché(e) sur le site d'origine, absolument fabuleux, et donnes-y ton merci chaleureux à tou(te)s ceux et celles qui traduisent et sous-titrent pour ton bonheur: c'est du boulot!)

    Ensuite, à l'INA, une pièce de théatre: Le chien des Baskerville, qui date des années 70, et pour une poignée de brouzoufs..

  • Anniversaire....

    Un entretien avec Roland Desbordes de la CRIIRAD sur Radio-Canada (le premier quart d'heure).

    Plusieurs trucs intéressants. Par exemple: Tchernobyl continue de polluer en.. Ecosse. Tiens donc.

    Le lobby tente de faire "disparaître" ses déchets en les planquant tout simplement dans notre Milieu de vie (remblai de routes, ferrailles...) Augmentons les niveaux de radioactivité "tolérables" (les politicards sont déjà aux ordres) et hop! Ni vu ni connu j'te pollue.

  • Haute technologie nucléaire

    Tchernobyl: Encore une couche de béton, 25 ans après.

    Fukushima: Arrosage à l'eau douce. (comme en France, quand il fait un peu trop chaud et sec).

    Ce qui restera de cette technologie: Toutes les centrales et zones de stockage de déchets seront interdites d'accès pour 10000 ans. 

    Merci les gars.

    Pour ce qui est de notre petite tranche de vie, on n'oublie pas les mensonges continuels du lobby, ni son incroyable et insupportable mépris. Ils ne font que (tenter de) gérer des tuyaux, de la flotte, du béton et... de la radioactivité. ET RIEN D'AUTRE. Qu'ils cessent donc de se prendre pour plus qu'ils ne sont. Le mot "ingénieur" ne vient pas de "génie" mais de "engin".

  • Compétons.

    L'intense lavage de cerveaux qui veut faire croire que la compétition est le moyen le plus efficace pour conduire au Progrès est battu en brêche, j'y pensais ce matin, par l'agriculture même.

    L'agriculteur passe son temps à s'assurer que ses cultures ne soient PAS en concurrence avec d'autres plantes. Faisant cela, il semble qu'il ait ainsi de meilleurs rendements.

    Mais bon, c'est pas grave. Compétons donc. Il paraît que c'est toujours mieux. La Kommandantur bruxelloise  est là pour s'assurer que le Saint Dogme soit respecté à tous les niveaux.

  • Gazez-moi tout ça.

    Les campagnes n'ont déjà plus grand chose.

    Bientôt plus de services publics. La tronçonneuse à instits s'est mise en marche. Le préfet du Cantal vient de valider une nouvelle suppression de postes. (Il faut dire aussi que les gens éduqués, parfois, se révoltent contre les régimes pourris. Cf le monde Arabe. Alors bon. Moins d'éducation, c'est mieux pour la ploutocratie)

    Ne parlons pas d''industries (ce qui n'est pas forcément un mal, mais bon...)

    L'agriculture morfle tous les jours un peu plus (sont même pas foutus de passer au bio alors qu'il y a une très forte demande...). 

    Et là, avec cette immonde "technologie" d'extraction du méthane des schistes souterrains, on a décidé de nous... gazer définitivement.

    Qui sait comment récupérer une nappe phréatique bousillée ? Personne.

    Où allons-nous chercher les MILLIONS de litres de flotte nécessaires, alors qu'en avril, on est déjà proche de la sécheresse, surtout dans le sud du pays?

    Cette affaire est un vrai révélateur de la pourriture de ce système, prêt à tout bousiller pour survivre. Qu'importe les conséquences...

    Quand cela se passe dans les pays lointains, c'est moins grave, hein. Le Nigéria dégueulassé et corrompu jusqu'au trognon par le pétrole, on s'en fout.

    Et regardez donc, quand ça vient par ici... 

    Que faites-vous, VOUS, pour limiter vos consommations d'eau, de gaz et de pétrole ?

    Que faisons-nous pour éviter que nos politicards se fassent corrompre par ce système ?

     

    Bonjour chez vous.