Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le mot "Environnement" et les choses qu'il représente.

Une intéressante rencontre entre Hubert Reeves et... son neveu, cardiologue, diffusée sur Radio Canada(1) vendredi dernier.

Ledit neveu veut alerter sur le fait que les questions d'environnement ne posent pas simplement des problèmes aux ours blancs. Elles ont aussi des effets sur la santé des individus. Il trouve fort justement que l'on s'intéresse peu à un sujet si on ne se rend pas compte qu'il vous touche directement.

Une des raisons, à mon avis, de ce peu d'intérêt (quoique cela évolue) tient en partie en ce mot: environnement.

L'environnement, ce sont "les environs", c'est "autour". C'est pas nous. Un coup d'accélérateur, et tu amènes ta bagnole ailleurs, dans un "autre" environnement.

Peut-être serait-il utile d'éviter ce terme, qui "externalise" le sujet, et d'utiliser "milieu" ou "milieu de vie". Il est intéressant d'ailleurs de remarquer que les dictionnaires donnent "milieu" comme synonyme de "environnement" ... alors qu'au premier abord, le milieu est exactement l'inverse de l'entour...

Les mots ne sont pas les choses qu'ils représentent, mais il peut être intéressant d'"éplucher" ceux que l'on utilise, en prenant conscience des sous-entendus qui leurs sont associés. Et d'en changer s'ils apparaissent trop décalés par rapport à la "réalité".

Et si l'on ne change pas les mots, il conviendrait, dans l'intérêt de la raison, d'indiquer les biais dans la réflexion que les sous-entendus liés à ces mots/symboles peuvent induire.

(1) L'émission s'appelle Medium large - L'entretien, en ligne - Le mp3 de l'émission complète



Les commentaires sont fermés.