Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mieux comprendre pour mieux combattre

Dans les affaires actuelles de violences sexuelles, tout comme pour ce qui concerne la pédophilie voire les comportements de type pervers narcissiques et autres personnalités toxiques, il semble qu'on ne s'intéresse qu'aux aspects les plus simples et aux "solutions" rapides.

Se débarrasser des coupables, et poser souvent des responsabilités bien trop simplistes.

Un individu est un résultat, changeant.

Ce résultat provient d'influences bio, psycho et socio... logiques.

Omettre un ou plusieurs de ces aspects conduit à mal comprendre, et donc à mal combattre.

Sur le plan biologique, il semble bien qu'il existe des pulsions sexuelles, de domination (cf Laborit).

Sur le plan psychologique, on se donne des justifications, des cadres "idéologiques" pour justifier son comportement.

Socialement, L'extérieur donne des "principes" justifiant (ou pas) son comportement.

Il faut aussi considérer la façon dont le langage transmet ces idées, et comment.

La plupart des problèmes humains devraient il me semble être envisagés selon ces angles d'approche, simultanément et en interaction.

 

(Prémisses d'une approche bio-psycho-socio-logique

des questions Humaines)

Écrire un commentaire

Optionnel