Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Chimie "verte" contre chimie du pétrole ?

    La distinction est assez "amusante."

    Qu'y a-t-il de plus biologique que le pétrole ?

    Le problème vient du fait que

    1- Le pétrole est un composé naturel plutôt toxique,

    2- Les déclinaisons qu'on fait à partir de ses molécules sont utiles mais aussi souvent toxiques:  Tout composé, artificiel ou pas, a des caractéristiques utiles dans un certain contexte ET nuisible dans d'autres.

    3- Les effets de ces molécules (artificielles ou pas) dans notre biosphère limitée sont possiblement en rapport avec les quantités répandues, possiblement industrielles. On meurt de trop boire d'eau, même de source garantie pure.

    4- Ces effets sont aussi possibles même à des quantités infimes lorsqu'elles interviennent dans des processus "sensibles" comme la reproduction par exemple (le contexte !)...

    icilleurs_chimie-verte-contre-chimie-du-petrole.jpgL'origine, pétrole ou pas, n'a rien à y voir, et le "vert" de chimie "verte" ressemble plus à de la propagande dont le principal objectif est de défendre la filière techno-scientifique hyper-spécialisée qui s'est ainsi trouvée une esquive apparemment écolo-compatible.

    Je ne dis pas que "ça ne sert à rien" ou que "c'est mauvais".

    Je dis que les précautions à prendre sont exactement les mêmes, quelle que soit "la chimie".

     

  • La faiblesse du spécialiste

    La force du spécialiste, c'est de connaître sa spécialité.

    La faiblesse du spécialiste, c'est de ne connaître que sa spécialité.

    La spécialisation, c'est fixer son regard sur un détail... ce qui fait cesser de voir tout ce qui l'entoure.

    icilleurs_la-faiblesse-du-specialiste-6077283.jpgC'est intéressant, on apprend des choses, mais il ne faut pas oublier qu'on laisse de côté un très grand nombre d'informations, surtout lorsqu'on veut ensuite influencer la réalité à partir de ce qui a été appris (et qui est valable, mais principalement dans le contexte "hors-sol" créé par la méthode scientifique).

    Dans la "réalité" tout ce qu'on a omis d'observer pour "mieux" comprendre le détail dans un labo avec "toutes choses égales par ailleurs", tout cela est toujours là, dehors, là où le reste du troupeau s'agite.