Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les dictatures ne règlent aucun problème

Pin it!

Macron a refilé la légion d'honneur à l'autocrate Égyptien al Sissi.

L'un des arguments est qu'il faut un régime fort pour contrôler les islamistes.

Mais des extrémistes barbares ne sont que l'expression d'autres problèmes sociaux, économiques, religieux...

Croire qu'il suffit de mettre un couvercle policier sur ces problèmes pour les régler relève au mieux de la bêtise, au pire de la simple manipulation ordinaire. Le marketing politicard "as usual".

On va voir s'il nous achète des avions, des tanks, du matériel de contrôle de sa population, y compris et surtout des démocrates. Bashar exploite bien les djihadistes pour se maintenir au pouvoir en Syrie (en plus de la torture systématique et de la destruction de son peuple), pourquoi pas lui ?

Ne sommes-nous pas censés défendre les Principes de la Démocratie ?

Si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place.

Ainsi, en résumé, cette "politique" honteuse

- nuit à la démocratie,

- montre une corruption de nos """élites""".

Se coucher sur les principes de base qui fondent notre organisation politique pour quelques millions, cela porte un seul nom : la corruption. On ne règle aucun problème en le cachant sous un couvercle policier. Et ceci vaut pour TOUTES les idées d'extrême-droite, qui sont en soi un couvercle: où cacher derrière sa "couleur", sa "nation", sa "police"... Foutaises.

Trump et le Pen ne résoudront aucun problème. Ils réapparaitront plus tard, et encore plus fort. (Remarquez comment les Révolutions Arabes ont éclaté... justement parce que les dictatures étaient devenues intolérables).

Écrire un commentaire

Optionnel