Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Approche systémique

    Quelques principes de base. Indispensable :

     

  • Photos d'actu

    Deux photos d'actu ...

    D'abord, Greenpeace, l'EFF et d'autres font voler un dirigeable au-dessus de la méga-base +/- secrète de la NSA dans l'état de l'Utah, aux Stazinis:

    airship.jpg

    (source)

    Puis, cette photo de l'intronisation du nouveau directeur de la Banque Centrale de Grèce... Mais qui sont donc ces popes? Probablement des représentants de la Banque de l'Egllise Grecque, celle dont les distributeurs de billets ne se trouvent que dans leurs monastères inaccessibles... :

    stournaras.jpg

    (source)

  • Les mineurs du Kentucky

    Parce qu'il n'y a pas seulement du Bourbon...

    Une chanson en hommage aux mineurs du Kentucky...

  • Des nécessiteux nécessaires

    Ils ont besoin de notre pognon.

    Panagiotis.

    Acrimed.

    Reporterre.

    La Quadrature.

    Entre autres bien sûr mais ceux-là c'est certain sont nécessaires.

    Maintenant vous savez où mettre intelligemment les masses de fric que vous économisez grace aux Soldes !

     

  • Humeurs

    L'excellente Humeur vagabonde de Kathleen Evin.

    Ecouter les émissions avec Jonathan Nossiter et Ken Loach.

  • Il y a dette et dette

    C'est amusant comme nos technocrates, politiciens et propagandistes du Saint Marché ne cessent de gueuler contre les dettes des Etats, mais ne disent rien de la dette privée, celle par exemple des nouveaux propriétaires qui se collent trente ans de remboursement de leurs foyer-doux-foyer.

    Pire: le gouvernement vient de lâcher un plan pour des prêts immobiliers à taux zéro. Grandiose: le remboursement en 28 ans au lieu de trente. Quelle affaire!

    Et si les Etats ne peuvent pas s'endetter sous prétexte des difficultés économiques, que dire des couillons de base, soumis au parasitisme financier des actionnaires de leurs entreprises - ou à la casse des Services Publics...

    Il y a des dettes qui n'intéressent pas les propagandistes. Or ce qui n'est pas abordé est évidemment aussi important que ce qui l'est, voire plus!...

    Parce que ce joli système économique est sur les jantes. On ne veut pas payer les salariés, puisqu'il faut être "compétitifs"... mais cet "effort" n'est pas demandé aux actionnaires, qui veulent conserver leurs rendements. Pour consommer, il faut de plus en plus emprunter. Y compris dans les soi-disant pays émergeants.

    Le capitalisme marche sur la dette, et ça ne peut pas durer. (elle est bonne, non?)