Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses - Page 5

  • La robotique agricole n'est pas une solution

    Dans le journal de france3 ce midi (5/12) un sujet sur les robots en agriculture.

    On en voit un qui empêche aux poules (d'un élevage industriel) de piétiner dans les zones où elles pondent.

    Les poules qui ont assez de place ne vont pas piétiner l'endroit où elle pondent.

    Le problème ne se résout pas avec un robot mais avec un élevage qui offre assez de place aux animaux.

    Commençons donc par respecter notre nourriture avant de coller des robots et des "intelligences" artificielles partout.

    La robotique agricole va aggraver les problèmes de l'agriculture (tout en améliorant la vie des vendeurs de robots et autres ingénieurs et autres programmeurs. Il y en a qui doivent survivre, quand même.)

    L'agriculture est un Art.

  • Les accords gagnant-gagnant...

    C'est amusant cette expression d'accords gagnants-gagnants - ou win-win comme on dit dans la langue de l'Empire.

    L'important est, dans une réalité toujours complexe, pleine d'éléments parfois contradictoires, de choisir ceux qui semblent positifs et "oublier" les autres.

    On se fout de ceux qui perdent par Jupiter !

  • Là où il y a logiciel, il y a bug...

    (petit avertissement à ne pas oublier face à la vaste propagande sur les algorithmes (qui vont bientôt nous sauver de tout et du reste) qui fleurit chez les non-spécialistes en général et les publicitaires en particulier - publicitaires qui parfois ont le visage de ces "capitaines" d'industrie obsédés par la vente de leurs bidules et la pré-vente de leurs bidules à venir).

    La 'réalité' ne s'enferme pas dans une logique.

    Elle produit des surprises et des hasards... imprévisibles.

    Et la masse des "big data" ne va pas aider. C'est bien joli d'avoir des petaoctets de données. La question est de savoir les traiter... et donc d'avoir un bon algorithme (ou au moins un pas trop mauvais...)

    Le système se mord la queue. C'est un système, quoi: les données ET la manière de les traiter...

  • Apache

    Chiricahua Apache.jpg

    (source photo)

  • L'esclavage comme crime contre l'Humanité. Et regarder ailleurs ?

    Jupiter-Macron qualifie l'esclavage de crime contre l'humanité, et il n'y a pas de doute là-dessus.

    Il ne qualifie pas le fait de regarder ailleurs lorsque des milliers de réfugié.e.s se noient dans la Méditerranée, ou meurent de soif dans le désert.

    C'est parce qu'il n'y a pas de reportages sur CNN ?

    Qu'il est plus facile de taper sur les Libyens que de se regarder dans la glace ?

     

  • "Chacun pour soi"

    Principe de base du capitalisme.

    Désintégration de la société (il y a beaucoup de choses qu'on ne peut faire seul, ne serait-ce que devenir le plus riche du cimetière. La plus grande part de notre richesse ne peut provenir que de la richesse des autres, que ce soit d'argent ou de... savoir)

  • "Tout s'achète et tout se vend"

    Principe de base du capitalisme.

    Définition de la corruption.

     

  • Rions un peu avec la "révolution"...

    En 1789 ce sont "les bourgeois" qui ont viré la noblesse et pris le pouvoir.

    Aujourd'hui, qui donc serait viré de ce même pouvoir par une telle "révolution" sinon justement ces "bourgeois" !

    LOL.

    On comprend que l'idée soit dénigrée par les "penseurs" de service, y compris en en faisant un truc de marketing... Ce nouvel iBidule est une révolution.

    Ouarf ouarf.

    (On ne réussit pas une "révolution" tant qu'on n'a pas une conscience aiguë des questions liées aux rapports de dominance à travers toute la société. S'il s'agit juste de changer de chef, cela n'a pas vraiment d'intérêt... révolutionnaire)

  • "Question de prix"...

    "Question de prix" un billet de Panagiotis Grigoriou sur son journal électronique...

    La Grèce et ses habitant.e.s aujourd'hui.

  • Tout péter, puis réfléchir (La manière à Jupiter)

    Ainsi, Macron veut mettre sur la table toute la fiscalité locale.

    Ce génie commence par prendre le contrôle du financement, puis il "réfléchit" à ce qu'il va falloir faire...

    Nous avons là un penseur hors pair, et un gros malin qui simule le débat public pour au final faire passer ses idées.

    Finesse politique et gros mensonges.