Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses - Page 2

  • Le troupeau aveuglé

    Nous sommes un troupeau aveuglé

    à l'insatisfaction soigneusement entretenue,

    à l'arrogance sans bornes.

    Jamais assez.

     

  • "Protection" des salariés et "formation" ?????

    Macron nous dit, donc, que pour mieux protéger les salariés, il faut améliorer leur formation (expression entendue ici)

    C'est fascinant, comme détournement.

    Parce que si les salariés ont besoin d'une protection, c'est contre l'exercice unilatéral de RAPPORTS DE FORCE entre les patrons/propriétaires et eux.

    Quel gros malin ce Macron, chef de l'entreprise France... or l'entreprise privée n'est PAS UNE DEMOCRATIE (à 99.99% des cas, sauf bien entendu les SCOP, mais minoritaires.)

    Détruire la démocratie, donner le pouvoir total aux boutiquiers.

    Laisser la "liberté" au troupeau de choisir entre le yaourt A et le yaourt B.

     

  • L'humain imparfait contre la machine idéale.

    C'est ce qui nous est promis

    La machine idéale

    mécanique bien huilée

    intelligence sans faille...

    Humains imparfaits

    biologie si molle

    intelligence à éclipse...

    Fantasmes de perfections.

    Illusions mécaniques.

  • Le clone d'un être humain est aussi un être humain

    L'idée qui va avec le clonage est qu'il suffirait de créer un clone de soi qui servira pour les pièces de rechange, ou autre service du même genre.

    Sauf qu'un clone d'humain, si un jour cela peut exister, sera un être humain tout aussi unique et indépendant que l'individu qui en est à l'origine.

    Un humain n'est pas juste un paquet de cellules.

    Il n'est pas juste un bout d'ADN recopié.

    IL N'EST PAS UNE MACHINE.

    Ces crétins de transhumanistes croient çà : il suffira de changer les pièces usagées pour vivre indéfiniment.

    Vivre oui, mais dans quel état "mental" ?...

    Un humain (quasi) immortel sera encore plus fou qu'un mortel ordinaire...

    sans oublier que, vu les tarifs des gadgets, l'immortalité (?) sera réservée aux plus riches.

    Kim Jong Trump immortel. Chouette.

  • Interstellar (suite et enterrement)

    Une petite suite conclusive à mon billet précédent sur ce film affligeant qu'est "Interstellar"...

    Finalement, donc, même si la planète est bousillée et la quasi totalité de l'espèce humaine avec, on en sauvera une poignée et c'est bien le principal.

    Morale du film : On peut continuer (à tout niquer).

  • Interstellar... :((((

    Vu Interstellar, passé sur France2 récemment.

    Film à prétention scientifique, sauf que tout cela n'est qu'hypothèses aussi peu démontrées que spectaculaires (ce qui incline au manque de rigueur). Surfer sur les bords d'un trou noir (comme on le fait en mécanique spatiale classique pour promener nos sondes dans le système solaire) me paraît bien capillotracté. Kubrick avait au moins un oeil critique sur la technoscience.

    Et c'est quand même un film de propagande U.S. particulièrement intense. L'Américain, rustique mais fidèle et imaginatif, sauvera le monde (enfin... une partie du monde... et si ce n'est lui, ce sera donc sa fille.). Il y a des drapeaux zaméricains partout sur toutes les planètes !

    Amusant: sur les 2h38 du film, pas une fois il n'est fait référence aux causes des problèmes "environnementaux" de la Terre,  à savoir l'activité technologique humaine. Je suppose qu'ils ne voulaient pas perdre les $ des spectateurs Trumpiens.

    Fort content de ne pas avoir eu à payer ma place.

    Note : 3/20

     

  • La machine n'a pas d'inconscient...

    ...l'être humain, si.

    La "conscience", considérée comme propriété émergeant d'un système "complexe" de réception et traitement de données, est partageable par toutes sortes d'entités, animaux et machines compris.

    L'Être humain - et l'animal - ont une conscience qui parfois est conditionnée par des événements "oubliés" mais qui laissent des traces dans la manière de traiter les informations nouvelles.

    La machine, elle, n'oubliera rien. Elle n'a pas d'inconscient.

     

  • Intelligence artificielle (IA) et intelligence humaine ont les mêmes limites...

    (Version Un point un (ajout en bleu) - 5.8.2017)

    Voyons un peu...

    Définissons pour commencer intelligence comme la capacité à "comprendre" de manière pas trop... stupide (!) ce qui nous arrive du monde, de la réalité.
    Définissons Comprendre comme la capacité de mettre en relation de manière aussi cohérente que possible des données éparses.

    L'intelligence a besoin d'un but: comprendre oui, mais comprendre quoi ?
    >> problème (biais du But) Ce choix va influencer tout le processus, conditionnant ce que l'on va chercher et la manière de le chercher.

    L'intelligence a besoin de données du réel (ou de mots pour la philosophie...)
    l' IA en a désormais des masses (trop?) considérables: les bigdata.
    >> Problèmes (biais des Données) Les données sont récoltées selon... l'outil de récolte et ses limites (Perte? Inadéquation?...)
    + les données sont obsolètes par nature (C'est du passé !).
    + volume très important.

    L'intelligence a besoin de traiter les données (#Algorithme): Elle les filtre pour trouver celles qui intéressent le but fixé
    >> Problème (biais du Traitement) l'algorithme peut être (est! ;) mal conçu (conditionné par le but), avoir des "trous" logiques (erreurs) qui influenceront le traitement des données.

    But, récolte et algo ont chacun des biais que toute intelligence, humaine ou artificielle, doit affronter, et qui la limitent.

    Et bien sur tout ceci est un cycle: la compréhension peut créer de nouveaux buts, conditionner les outils de collecte de données à venir et les algos, ce qui mène à ce problème (#biais 4): l'intelligence dépend du Contexte.
    Vous ne pouvez traiter intelligemment de, disons par exemple la sustentation magnétique si vous ne connaissez pas l'existence de l'électricité. L'idée ne peut vous venir, et si elle vous vient ce n'est pas de l'intelligence mais de l'imagination. L'intelligence (pratique) d'une époque n'est pas celle d'une autre.

    Un exemple lié à l'intelligence "moderne" ? Alimenter des mêmes données une IA de la police et une de la Sécurité sociale produiront des résultats différents...
    ...tout comme policier et médecin "traiteront" différemment une même personne... et tout comme un médecin du XXIe siècle comprendra/traitera différemment d'un médecin du XIXe.

    Tout ceci est inévitable. No alternative.

    Notons que les données "oubliées" dans les processus peuvent être prémisses de "Cygnes noirs" c'est-à-dire de "surprises" "imprévisibles"...

    Etc.

  • La Gymmobile, ou gymnastique immobile !

    La Gymmobile - gymnastique immobile - est un exercice ultra-simple praticable par toutes et tous, en position de repos (allongé, assis...), sans effort particulier et totalement gratuitement !

    L'idée m'est venue alors que je lisais "Les soeurs", bon roman d'espionnage de Robert Littell.
    Il y parle quelque part d'un exercice pratiqué par les agents canadiens, qui musclent leurs abdos sans bouger !
    Tiens, c'est étonnant me suis-je dit à moi-même. J'y ai réfléchi un instant et puis paf. L'illumination.

    Il suffit de contracter et décontracter volontairement les muscles ! Trop simple !

    Nul besoin de s'agiter, de tressauter, d'employer des exerciseurs proches de l'instrument de torture.
    Un autre exercice bien connu des magazines féminins est celui de la contraction du périnée. C'est la même chose.

    Je me suis dit qu'il était possible d'étendre la chose à tous les muscles, ce qui produit une vraie gymnastique immobile, à pratiquer allongé.e, pendant la sieste, assis.e dans le train, devant la télé... dans un lit d'hopital...

    Une chose importante est de trouver un rythme respiratoire et de s'y tenir. Puis passer en revue ses muscles en les contractant/décontractant en rythme.

    La contraction peut selon votre humeur être instantanée, ou durer 1 ou 2 secondes.
    Elle peut être brutale ou plus douce, au choix.

    On peut partir des doigts de pied (il y a des muscles là aussi!) puis remonter les muscles, éventuellement en même temps sur les deux jambes et les deux bras. Nos mains, notre tête aussi sont pleines de muscles dans tous les recoins. Il peut être amusant d'essayer de les détecter, puis de les activer.

    L'objectif premier de ce petit exercice est très modeste : juste faire de l'exercice. On peut l'adapter à son humeur, aux circonstances...

    Après une pratique de quelques mois, j'ai observé une modification du tonus chez mon animal de test, c'est à dire moi-même. J'ai même constaté après m'être assis dans une position un peu tordue un début de tour de rein le soir... qui le lendemain avait totalement disparu (alors qu'en général...)

    >>> On peut utiliser la succession d'action décrite dans cette page, qui parle de relaxation. Evidemment, on l'utilisera de manière un peu différente...

    >>> Système musculaire

    >>> Variante plus ambitieuse: La méthode de Jacobson