Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses - Page 2

  • Le problème de "race"

    Pin it!

    (Merci d'aller au bout de ce texte avant de juger)

    Les biologistes disent qu'il n'y a pas de "races" dans l'humanité. Voici ce qu'en dit Wikipedia, et qui me semble juste: "Le consensus scientifique actuel rejette en tout état de cause l’existence d'arguments biologiques qui pourraient légitimer la notion de race, reléguée à une représentation arbitraire selon des critères morphologiques, ethnico-sociaux, culturels ou politiques, comme les identités."

    Admettons qu'ils n'y a pas de "races" selon cette définition scientifique.

    Il n'en existe pas moins des différences visibles évaluables statistiquement, et cela suffit, pour des non-scientifiques (et aussi parfois pour certains scientifiques).

    Il y a des groupes humains statistiquement observables de, disons, complexion "blanche" ou "noire" ou "asiatique" (même si le mot n'est pas la chose, et la réalité pleine de variantes).

    Si l'on supprimait l'usage du mot "race" - et donc de sa déclinaison "racisme", les différences visibles n'en existeraient pas moins, et un autre mot émergerait. Ce pourrait être les "types" humains ou les "groupes"... et immédiatement les mêmes déclinaisons verraient le jour: il y aurait du typisme ou du groupisme.

    Le problème n'est pas dans les différences mais dans les JUGEMENTS DE VALEUR que l'on associe à ces différences.

    On peut reconnaître appartenir à un groupe (statistique) et ne pas pour autant se considérer de façon ultra-négative ou ultra-positive.

    Un être humain ne peut se réduire exclusivement ni à sa biologie, ni à ses idées politiques, ni a ses choix de vie, ni à la couleur de ses chaussures.

    Chacun de ces éléments constituent son "individualité" a un moment précis. L'être humain est un système vivant qui est influencé et influence la réalité qui l'entoure. Il peut changer d'avis et de chaussures, parfois même en bien.

  • Racisme: La pente fatale (Mépris > haine > Violence)

    Pin it!

    Mépriser l'étranger... parce qu'étranger.
    Mépriser l'autre sexe parce que de l'autre sexe.
    Mépriser les pauvres parce que pauvres, les riches parce que riches.
    Mépriser les blancs parce que blancs, les noirs parce que noirs, les jaunes parce que jaunes, les albinos parce qu'albinos...
    les vieux parce que vieux,
    les jeunes parce que jeunes,
    les intellos parce que trop intellos,
    le populo parce que trop populaire...
    Tant de mépris... Pourquoi ? Peut-être pour partie parce qu'on se sent soi-même méprisé(e) ?...
    Peut-être aussi parce que le monde est compliqué, mais que nous avons une tendance naturelle à rechercher des réponses simples ?...

    Puis passer du mépris à la haine.

    Cet autre que l'on méprise, on ne tarde pas à le voir responsable des problèmes du monde, puis rapidement de NOS propres problèmes.

    Cela nous décharge de nos propres responsabilités, nous évite d'avoir à penser, à pondérer.

    Il faut dire aussi qu'on ne nous l'apprend pas, et qu'en plus de cela notre environnement sémantique n'est pas vraiment dans cette ambiance. Simplifier, caricaturer, fournir des coupables est beaucoup plus facile à faire. Plus facile, donc rentable... mais plus toxique.

    Lorsque la pression monte trop, cet autre, méprisé, haï, devient un défouloir émotionnel bien pratique, un moyen de décharger à peu de frais notre colère et nos frustrations de ne pouvoir maîtriser ce monde. Mais cela ne résout rien. Cela aggrave au contraire les problèmes.

  • Dans le racisme, le problème est moins la "race" que... le jugement de valeur.

    Pin it!

    La race est une manière de classer (les humain.e.s) en fonction de certaines caractéristiques.

    Cela devient un problème lorsqu'on vient ajouter un JUGEMENT DE VALEUR AUTOMATIQUE à cette classification.

     

    Ce n'est pas un gros problème d'être classé dans les blancs, les noirs, les juifs ou autre.

    Cela le devient lorsqu'on y AJOUTE un JUGEMENT NÉGATIF SYSTÉMATIQUE.

  • Vaccin contre le racisme

    Pin it!

    [-- Ce billet est un travail en cours, qui sera mis à jour si besoin - V1 - 6.6.2020

    Citation permise avec lien URL vers cette page --]

    Le racisme, c'est facile.

    Tu repères vite les mauvais : Ils sont différents de toi, et en plus c'est visible !
    Tu sais qu'ils sont coupables, puisqu'ils ne sont pas comme toi... et que certains te le répètent sans fin.

    Puisqu'ils sont mauvais et coupables, c'est que toi, t'es un bon et qu'en plus t'es innocent.

    Tout ça, c'est pas de ta faute. C'est pas toi, c'est eux ! Cool !

    Et si ça va vraiment mal, tu peux même te défouler sur eux. Un peu d'exercice (à 10 contre un, on ne sait jamais) c'est bon pour ta santé.

    Face à un monde qui a l'air quand même compliqué, le racisme fournit à la fois des réponses simples et des coupables faciles.

    Un vaccin contre cet état d'esprit doit être fait de mots, d'idées qui combattent les idées qui le justifient.
    Pour qu'il soit efficace, il doit prendre en compte le terrain, mais sans s'attaquer au malade lui-même.

    Un Être humain ne se réduit pas à sa couleur de peau, sa religion ou ses idées.
    Un Être humain est le résultat de beaucoup d'influences.
    Un Être humain peut changer d'idées, pour autant que celles qu'on lui propose paraissent plus valables que celles qu'il a déjà.

    Quelles idées proposer qui soient meilleures que celles qui font la base de cet état d'esprit qu'on appelle racisme ? (Bien sûr il y a parfois des lois qui interdisent les agissements, mais elles ne s'attaquent pas aux racines psycho-logiques du racisme, que je viens de résumer à grands traits.)

    Principes à incorporer dans le vaccin verbal :

    - Un être humain ne se réduit pas à sa couleur de peau, sa religion, ses idées ou quoi que ce soit.

    - Il y a des groupes humains, c'est-à-dire des individus qui partagent +/- certaines caractéristiques physiques, psychologiques et/ou sociales, mais cela ne dit rien de la valeur de ces humains. L'individu n'est pas le groupe dans lequel il se trouve.

    - Le monde est compliqué, mais ce n'est pas grave.

    - Nous ne sommes pas nos idées. Les idées qu'on se fait du monde sont des simplifications. Changer d'idées n'est pas une tare.

    - La réalité est rarement binaire, malgré ce que racontent les manipulateurs politicards, les mauvais philosophes et autres éditorialistes médiatiques.

     

    [ Ce message fait lui-même partie du vaccin ]

    Zèbres_fdk__200606141904-01.jpg

  • Le camion sans chauffeur.

    Pin it!

    Cette crise économique liée au COVID-19 ?

    Une analogie : Un camion roule sur la route. On demande au chauffeur de quitter le volant et d'aller sur sa couchette... sans arrêter le camion.

    Plus le temps passe, et plus le risque d'accident augmente.

    Stupidité économiciste + division nationaliste.

    L'économie est un OUTIL.

    Lorsque l'outil devient plus important que ce à quoi il doit servir (en l'occurrence permettre la répartition optimale (?) des biens et services) alors on est dans la marde. Garanti sur facture.

     

  • Crise économique liée à la COVID19 : Connerie ou corruption ? On se demande...

    Pin it!

    C'est fantastique.

    Les Etats ont sorti et sortent encore des sommes considérables.

    Tout le monde a arrêté de travailler ou presque.

    Et "on" vient s'étonner des conséquences économiques.

    PAUVRES NULS, ABRUTIS INCONSÉQUENTS.

    Tous nos gouvernants devraient être 24h/24 et 7j/7 à l'ONU pour discuter des moyens de sortir LA PLANÈTE ENTIÈRE de la merde, sans s'endetter pour les 100 ans qui viennent.

    Tout le monde a LES MÊMES PROBLÈMES.

    Au lieu de ça, chacun bricole dans son coin... et qui va bénéficier de cette division débile : le système financier, et donc les banques qui, il faut le rappeler GAGNENT DE L'ARGENT GRACE A NOS DETTES.

    On se demande si nos dirigeants - et leurs conseillers économiques - sont juste IDIOTS ou également corrompus jusqu'au trognon.

    Colère.

  • L'invasion

    Pin it!

    Un film à voir, ancien mais toujours bon : Invasion Los Angeles (They Live).

    they_still_live_04.jpg

  • Racisme

    Pin it!

    Le racisme, cette maladie virale de gravité variable (qui débute par le mépris et s'achève dans l'extermination) se transmet par la société.

    Certaines crapules politiciennes l'exploitent: Elle focalise la haine et fournit un coupable idéal, détournant ainsi l'attention.

  • Informatique et intelligence

    Pin it!

    L'industrie informatique tente de nous faire croire que ses logiciels, certes assez pointus, sont des machines intelligentes. Le terme est largement exagéré.

  • L'intelligence ?...

    Pin it!

    L'intelligence, cette capacité à toujours chercher à mieux comprendre la réalité et à inventer des solutions moins stupides que les précédentes pour résoudre les problèmes.


    C'est pas demain que " l'Intelligence artificielle " y parviendra, la naturelle étant déjà rarement au niveau...