Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mots variés sur choses diverses - Page 3

  • Le varan de la Baltique

    Pin it!

    - Le varan d'où ?

    - De la baltique ! Tu veux savoir d'où ça vient ? De cette émission: Le bon plaisir de Marcel Gotlib, une redif de 1997 produite par Ruth Stégassy (un plaisir de la retrouver d'ailleurs).

  • La tendance autoritariste

    Pin it!

    Entreprise > armée >> mafia >>> dictature

    La structure hiérarchique est similaire, les moyens pour la faire respecter s'accroissent à chaque niveau.

  • Comment les mots (et leurs sens) viennent à l'humain...

    Pin it!

    Et une belle émission sur la façon dont les bébés apprennent le langage, ici.

    Il n'est pas inutile d'en prendre de la graine, même une fois adulte.

    La belle idée qu'un mot "a une signification" est un peu trop courte...

  • Cerveau et moteur

    Pin it!

    Une nouvelle fois dans une chronique scientifique nous ont été donnés des soi-disant savoirs scientifiques concernant le cerveau.

    Dès qu'on parle du cerveau et de son fonctionnement, il faut faire très attention.

    J'aime bien l'analogie avec le moteur.

    Par exemple, vous pouvez avoir le moteur le plus puissant du monde...

    ...sans roues, vous n'irez nulle part. Vous pouvez faire tourner votre moteur à fond (et donc détecter une activité) ça ne changera rien.

    ...avec des roues à plat, vous n'irez pas plus vite qu'avec un moteur ordinaire.

    ...s'il n'y a personne pour diriger la voiture, vous allez vous emplafonner le premier mur venu. Tout ça pour ça.

    ...S'il n'y a pas une destination (décidée à un autre niveau d'organisation) la voiture et son moteur iront n'importe où.

    Le cerveau est une superbe machine, mais sous influence d'un ensemble complexes de paramètres conditionnés par des relations avec son "environnement".

    Les neurobiologistes ont une tendance très marquée à abuser du réductionnisme (il réduisent leurs évaluations sur l'outil à l'outil lui-même) et de la spécialisation (tout ce qui est hors du cerveau est mineur, voire ignoré).

    Ils pourraient bien faire de la mauvaise science.

  • Le nationalisme, ce crétinisme...

    Pin it!

    Face à la COVID, mais aussi aux questions de pollution ou de climat, voire à un système économique qui détruit volontairement et systématiquement les frontières, en rester à des approches nationalistes est une connerie de grande magnitude.

    A qui profite cette stupidité ?

    Tous les niveaux d'organisation sont importants, et le niveau transnational est un des plus sensibles, puisqu'il pourrait permettre de créer une force réellement dangereuse pour des organisations déjà internationales comme, au hasard, les mafias...

  • Journalisme et mal-compréhension du monde

    Pin it!

    Le journalisme, qui découpe la Réalité en de multiple micro-histoires, contribue à ne pas avoir de réflexion GLOBALE sur les sujets systémiques comme la covid, ou le changement climatique, l'économie globale, etc.

    Il faut AUSSI, en plus des petites histoires, envisager par exemple des coordinations internationales.

    Non seulement les journalistes réduisent la complexité à des petites histoires, mais encore y ajoutent-ils des paramètres nationalistes qui aggravent la mal-compréhension, et donc induisent de mauvaises réponses politiques.

    Ils ne font pas tout bien sûr, mais ils y contribuent.

    On croit mieux comprendre, mais ce n'est qu'une apparence, qu'une réduction de la réalité.
    Il faut (tenter de) tenir tous les bouts du système, de l'expérience individuelle aux mécanismes socio-économiques globaux, si on veut mieux le comprendre, pour mieux y répondre.

  • L'économie est un OUTIL

    Pin it!

    C'est un outil qui permet d'optimiser la répartition des biens et services.

    On ne peut pas arrêter l'activité et laisser tourner les processus automatiques de l'économie sans se créer AUTOMATIQUEMENT un chaos garanti.

    La seule chose à faire est de mettre VRAIMENT en pause l'économie, ou du moins les éléments les moins importants.

    Cela n'a pas été fait parce que les "économistes" sont incompétents (ils croient que l'économie est un système naturel, les cons) et les politiciens ne sont pas plus intelligents.
    Quand aux médias... ils ne comprennent rien non plus.

    L'économie est un OUTIL.
    Lorsque l'OUTIL devient dangereux pour ses utilisateurs, il faut le réviser, l'améliorer pour le rendre moins dangereux.

  • "La nature", ça existe.

    Pin it!

    Certains intellos, ici ou là, on l'air de dire que tout ça n'est que lubie humaine.

    Là, "la nature" en action :

     

    Le haricot "pousse" TOUT SEUL.

     

  • Réseau ferré: avant-goût du chaos qui vient ?

    Pin it!

    Expérience vécue, le 22 juin 2020.

    Recherche d'horaires entre Paris et Aurillac pour le 23 juin.

    Sur le site de la SNCF "nationale", il n'y a pas de train.

    sncf_Paris-Aurillac.gif

    Mais si vous faites la recherche Paris - Brive seulement, il y a bien des trains.

    sncf_Paris-Brive.gif

     

    Sur le site TER régional maintenant, il y a bien une liaison entre Brive et Aurillac, et il y a la correspondance (13h51 à 14h02)

    sncf_Brive-Aurillac.gif

    Ce trajet a été suivi, et tout s'est bien passé malgré son "inexistence" sur le site national.

    La raison à priori est la non-connexion entre les bases de données SNCF et TER... alors qu'il s'agit de la même société !

    Et ce n'est pas dû à la covid. Les problèmes existent depuis... longtemps avant.

    Et cela ne va pas s'arranger avec des sociétés privées.

    Nous assistons au sabotage, qu'on peut parfois estimer volontaire tant les problèmes sont parfois aberrants, de la SNCF.

    L'important est que le troupeau soit heu-reux de la privatisation, qui "réglera" des problèmes... créés de toutes pièces.

    Tout ça pour re-nationaliser après : un réseau ferré efficace ne peut tolérer les lubies d'actionnaires privés qui n'ont que leur intérêt de court terme comme objectif. Il y va de l'organisation et de la sécurité.