Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les États otages des grandes banques

    François Morin est l'auteur de L'hydre mondiale : l'oligopole bancaire, éditions Lux, 2015. Il est l'invité du dimanche matin sur Radio Canada, et c'est écoutable ici.

  • Grand Principe

    Quand les animaux n'ont le plus souvent que le choix de la compétition,
    les Etres Humains peuvent décider de coopérer.

  • Capitalisme : la menace civilisationnelle

    Si on avait attendu l'avis des comptables et des gestionnaires,

    on n'aurait probablement jamais "découvert l'amérique".

    Investissements considérables pour rendements particulièrement hasardeux... (Notons toutefois que tout le monde n'en serait pas forcément mécontent mais c'est un autre aspect de la question...)

    Les boutiquiers médiocres, coupeurs de centimes en 4, contre toute civilisation... mais pour l'accumulation privée en paradis fiscaux des dits centimes, bien sûr.

  • Bizness maritime

    les zeuropéens veulent détruire les barcasses qui servent à faire traverser la Méditerranée aux migrants.

    Bonne idée.

    Voilà qui va faire monter le prix des barques.

     

  • La France a peur

    On vient d'arrêter un homme avec une kalashnikov.

    Ce qui signifie, en passant, que les lois actuelles sont suffisantes....

    Il s'agit apparemment (soyons conditionnels: on sait les capacités des Services à monter des coups +/- foireux à la demande de politicards qui ne le sont pas moins) d'un accident: le type c'est fait choper par "erreur"

     

    Mais aussi; L’algorithme du gouvernement sera intrusif et inefficace. On vous le prouve

  • Excès de distractions ?

    N'est-ce pas là un des problèmes de notre "civilisation" ? L'excès de distractions, de futilités à disposition ?

    Mais c'est peut-être une avancée de "la" civilisation que de ne plus avoir qu'à profiter de la vie, à faire les choses qui nous plaisent...

    Ne serait-ce pas une certaine "contradiction" - même si les contradictions n'existent que très TRES rarement dans la "réalité"(*). Nous voulons des progrès dans l'automatisation, dans la technique qui nous débarrasse de tous ces trucs à fabriquer avec nos corps fatigués. MAIS l'organisation pratique de la société impose encore la vente de sa force de travail... lequel est pourtant supposé être réalisé de plus en plus par les Machines..

    ---

    (*) Ce que l'on appelle "contradiction" est souvent une erreur logique: Nous évaluons des évènements à partir de niveaux d'explication différents. Ainsi la "contradiction" qui fait l'objet de ce billet, la distraction. Selon la manière dont on approche la question (progrès de la civilisation / inutilité sociale) on se crée l'illusion d'une contradiction, alors qu'il s'agit de deux manières différentes d'approcher le problème.

    Notons que selon l'endroit où nous vivons sur la planète, nous n'avons pas la même facilité à profiter des "distractions" continuelles. Cela n'est possible que si l'on peut profiter du minimum en nourriture, santé, éducation...

    Etc.

  • Ecole-entreprise : lavage de cerveaux haute pression.

    On passe à peine quelques années d'études, et notre vie entière en entreprise - du moins théoriquement.

    Il est donc évident qu'il est indispensable de polluer l'éducation des enfants et des jeunes avec tous ces concepts qui font la jouissance des boutiquiers de bas étage.

    Les langues étrangères ? Uniquement pour mieux lire les modes d'emploi.

    La culture générale ? Uniquement pour trouver des arguments commerciaux.

    La gratuité ? Uniquement pour pouvoir faire passer la pub.

    Créer un nouveau bidule génial, le vendre, devenir Billou Gates, summum dans la société des boutiquiers.

    Créer tous ces bidules indispensables qui emplissent nos vies et nos poubelles.

    Dépéchez-vous, Etres Humains, de devenir ressource conditionnée pour l'idéologie rabougrie des boutiquiers.

    Vous avez cinq minutes de pause, mais profitez-en bien. L'année prochaine, la pause saute. Elle fait perdre de la com-pé-ti-ti-vi-té.

  • L'Europe se divise en deux, Tuco

    Il y a ceux qui y croient sans réserves aucunes (cf partie III du traîté constitutionnel).

    Et il y a les populistes.

    Voilà qui facilite bien les débats.